Anais lecocq diététicienne diététique phytothérapie micronutrition médecine fonctionnelle

Pourquoi tester le HOMA, marqueur de la résistance à l'insuline?

Pourquoi réaliser un article sur la résistance à l’insuline? Je vais vous l’expliquer…

En tant que diététicienne, ma mission principale est de promouvoir la santé à travers la prévention et l’alimentation.

Je m’engage donc à éduquer les individus sur l’importance d’une alimentation équilibrée. Ainsi, j’essaie de faire de mon mieux pour éviter à mes patients divers problèmes de santé. Parmis ceux-ci citons principalement l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires/hépatique/auto-immune,…

Pour ce faire, je fournis des conseils personnalisés sur la gestion du poids…mais pas que. J’éveille mes patients à l’importance d’un modes de vie sains. Enfin, j’identifie les besoins nutritionnels spécifiques de chaque personne.

J’aide donc mes patients à prendre des décisions alimentaires éclairées afin de garantir  leur bien-être à long terme.

Dès lors, lorsque je remarque que votre prise de sang ne contient pas le dosage HOMA que j’ai suggéré, il m’arrive fréquemment de « râler ». Et pour cause, ce fameux HOMA est le marqueur de la résistance à l’insuline (RI). Il s’agit d’un marqueur essentiel et extrêmement significatif dans la prise en charge d’un patient ayant des problèmes de poids.
 
Dans cet article, je vais essayer de vous expliquer pourquoi ! 

Qu'est ce que la RI?

En cas de surpoids ou d'inflammation, certains tissus deviennent résistants à l'action de l'insuline. En gros, l'insuline ne parvient plus amener le glucose à être assimilé par les cellules. De ce fait, la glycémie augmente. Le pancréas se rend compte de cette augmentation. Il décide alors de sécréter davantage d'insuline pour faire diminuer la glycémie. De ce fait, la quantité d'insuline augmente dans le sang. Pour finir, ce processus conduit à une augmentation de la glycémie et de l'insulinémie dans le sang. Le pancréas fini à terme par s'épuiser et ..c'est le diabète! Vous comprenez maintenant pourquoi j'insiste autant sur le fait de faire réaliser ce dosage par votre médecin! Il s'agit d'un dosage essentiel en matière de prévention ! En tant que spécialiste de la nutrition, nous sommes capables de vous aider à faire de cette RI de l'histoire ancienne!

Tristesse/colère

En tant que diététicienne, je suis à la fois triste et en colère lorsque je n'obtient pas le dosage demandé. Triste qu'on accorde finalement si peu de crédit à notre métier de diététicienne ! En effet, certain professionnels de santé sous-estiment l'étendue de nos compétences. Ils pensent encore que le métier de diététiciennes consiste uniquement à faire perdre du poids aux gens. Comment? En enlevant tout ce qui doit l'être et... ça s'arrête là! Pourquoi suis-je également en colère? C'est parce que, dans un sens, on juge la prévention complètement accessoire en agissant de la sorte. Pourtant, vous êtes nombreux à venir me voir dans le but de perdre de poids ET de retrouver une meilleure santé. C'est pourquoi, contrairement à ce que certain patient me rapportent, de ce qui leur a été dit lors de leur demande de test de ce fameux HOMA ou encore de l'insuline à jeun, ce dosage m'est indispensable.

Evolutions possibles et solutions

Un HOMA augmenté prédit une évolution vers le diabète mais pas que. Il est aussi associé à un risque plus élevé de diabète gestationnel, de SOPK, d'accident cardio-vasculaire, de cancer, d'inflammation et même de déclin cognitif. Bref, il s'agit de tout sauf d'un marqueur anodin ou accessoire. Lorsque le HOMA est augmenté, il sera nécessaire de travailler sur ses causes profondes. Citons : le surpoids, l'inflammation, le stress oxydatif,... On pourra également augmenter la sensibilité à l'insuline naturellement grâce à : la berbérine, les huiles de poissons, le chrome, le magnésium,... En tant que diététicienne, je suis à même de vous aider si vous souffrez actuellement de résistance à l'insuline! Avec une alimentation adéquate et adaptée, cette RI ne sera bientôt plus que de l'histoire ancienne !

Vous comprenez maintenant pourquoi j’insiste autant sur le fait de faire réaliser ce dosage par votre médecin. Vous comprenez également pourquoi je ne veux plus me contenter de 30-50% de réponse positive! 
 
Je sais que c’est parfois dur d’obtenir les paramètres nécessaires. Pourtant, celui-ci est essentiel, d’autant plus lorsque notre poids nous joue des tours. En effet, les patients ayant de la résistance à l’insuline s’allègent souvent avec un peu plus de difficultés que les autres. Tester ce paramètre est donc essentiel dans ma pratique! De cette manière, je suis pleinement en mesure de vous aider à atteindre vos objectifs.
 
Heureusement, de plus en plus de professionnels de santé acceptent de réaliser ce dosage et je les remercie. 
N’oublions pas que c’est en travaillant ensemble que nous parviendront à vous aider au mieux.
 

Je vous dis à très bientôt pour le début de nos aventures,

Anais Lecocq, diététicienne (Mons, Givry, Binche, Andenne, Namur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *